Accueil

5 mars 2015

Estaminet Les Damoiselles

Rencontres et partages musicaux à l’Estaminet Les Damoiselles  

Les musiciens ont boeuffé autour d'une table

Les musiciens ont boeuffé autour d’une table

Les amoureux de musiques populaires ont pris l’habitude de se rencontrer chaque dernier jeudi du mois pour boeuffer ensemble à l’estaminet Les Damoiselles situé dans la campagne nieppoise entre Nieppe et la Croix du Bac.

Fabien Dubarre, patron de l’estaminet, accueille des musiciens dans son Folck club.

Des Damoiselles pour jouer autour d’une table dans une chaude ambiance très conviviale et familiale. Un violoneux entame quelques notes et une dizaine de folkeux entre dans cet échange musical avec son propre instrument, une cornemuse, un violon, un accordéon, une guitare, une vielle à roue ou une nyckelharpa. Quelques téméraires entament une chanson populaire repris en cœur par nos musiciens. Nous sommes revenus au début du siècle dernier lors des soirées au coin du feu. Tout le monde participe, écoute et discute des morceaux joués selon l’inspiration du moment. Morceaux de musique du Morvan, du Quercy, et d’autres régions se succèdent aux hasards des souvenirs de chacun.

La nickelharpas est communément  appelée vièle à clavier

La nickelharpas est communément appelée vièle à clavier

Ce soir, deux nyckelharpas prenaient la vedette. Cet instrument de musique traditionnel est à cordes frottées d’origine suédoise, plus précisément de la région d’Uppland au Nord de Stockholm. Elle appartient à la famille des vielles à roue et date du XVIe siècle.

Chaque dernier jeudi du mois, ces rencontres et partages musicaux sont un excellent moyen de passer une agréable soirée dans un cadre très agréable et un régal, pour les amateurs de vièles, violons, accordéons et cornemuses.  DT

Pour tout renseignement: Estaminet Les Damoiselles, chemin des Damoiselles à Nieppe. 03 20 30 62 08.

1 mars 2015

Mon food truck à la clé

Ce lundi sur France 2 : « Mon food truck à la clé » fait la joie de BCC, une entreprise de Nieppe

Pour La Voix du Nord, Publié le 01/03/2015

Delphine Tonnerre  Food-truck

À partir de ce lundi, France 2 diffuse l’émission « Mon food truck à la clé », tournée en partie à Armentières. Les deux camions ont été réalisés par BCC à Nieppe. Et le gagnant remportera l’un d’eux. Un petit bijou de 100 000 euros pour mitonner. Une sacrée visibilité pour cette entreprise de 85 salariés.

Rappelez-vous. En novembre, la place d’Armentières, battue par les vents, accueillait le tournage de l’émission Mon food truck à la clé, une nouvelle émission de France 2. Deux équipes de deux candidats s’affrontaient à bord d’un camion cantine et étaient jugées sur tous les aspects du métier : avoir un concept solide, savoir acheter et vendre, être rapide et organisé et surtout, s’adapter.

La production avait fait appel à quatre-vingts testeurs volontaires (certains s’étaient plaints des temps d’attente dans le froid). Ce n’est pas son seul ancrage local. Elle avait travaillé en lien étroit avec une entreprise du secteur, BCC à Nieppe, leader sur le marché du food truck. « Dès janvier 2014, se rappelle Gaëtan Liénard, le directeur, on a participé à la mise au point de l’émission et à la construction des food trucks. » Les deux camions qui ont servi au tournage des soixante émissions sont sortis de l’entreprise nieppoise. Et à partir de lundi, du coup, « on aura le droit de regarder la télévision au bureau », dit-il. Chez BCC, on réalise soixante-dix cuisines mobiles par an. Et ce, depuis soixante-cinq ans.

De la friterie au food truck

« La friterie de la Gare à Armentières, c’est nous qui l’avons construite, il y a vingt-cinq ans », précise Gaëtan Liénard. Le métier n’est pas nouveau au pays des friteries. Mais la mode des food trucks, si. « Cette émission, c’est une bonne occasion aussi de rappeler que la cuisine en food truck, c’est un vrai métier », note le patron de BCC. Il insiste sur la polyvalence de ce métier de cuisinier ambulant : il faut avoir les produits, les recettes, les emplacements, se faire connaître… Il estime que l’émission sera « sincère, dans le sens où elle présentera tous ces aspects, qui sont très importants. On peut savoir cuisiner pour quatre ou cinq et être débordé quand il s’agit de servir plusieurs dizaines de personnes », note Gaëtan Liénard. L’un des deux camions réalisés pour l’émission, un petit bijou de polyvalence et de technologie, qui vaut 100 000 euros, sera remis au gagnant. Et l’autre ? « Vous voulez l’acheter ? », demande le dirigeant de BCC. Euh pas nous, non, mais on relaie le message.

«Un foodtruck à la clé»

QUAND ?

L’émission sera diffusée pendant douze semaines chaque soir, du lundi au vendredi, à 17 h 15 sur France 2. La première diffusion a lieu ce lundi 2 mars.

QUEL CONCEPT ?

Deux équipes s’affrontent chaque semaine lors d’une compétition présentée par Carinne Teyssandier. Les experts, Nathalie Nguyen et Bruno Oliver, les coachent pour leur donner les clés de la réussite. Leur but ? Se qualifier pour une grande finale nationale, où les dix meilleurs binômes tenteront de remporter un food truck d’une valeur de 100 000 €. Le principe est d’organiser dans chaque région de France un duel.

ET ARMENTIÈRES ?

On ne verra pas tout de suite Armentières dans l’émission, qui arrivera en milieu de programme, dans un mois.

 

Sens Unique, rue Vanuxeem

Les riverains de la rue Vanuxeem favorables au retour au double sens

Pour La Voix du Nord, Publié le 28/02/2015

Par Catherine Quételard

La municipalité a distribué 178 questionnaires aux riverains de la rue Vanuxeem pour leur demander leur avis. Le sens unique avait suscité en 2012 une pétition de 500 signatures. Le retour au double sens se dessine.

1 Une décision mal passée 

La rue Vanuxeem était en sens unique

La rue Vanuxeem était en sens unique

Au terme de cinq réunions publiques, la mise en sens unique de cette rue en venant de la place De-Gaulle vers la gare jusqu’au croisement avec la rue des Cigognes et le boulevard des Anglais, ne passe pas auprès de tous les riverains : une pétition, lancée en septembre 2012, recueille 500 signatures. Ils estiment que la mairie ne les a pas écoutés. Ce sens unique s’assortit d’une piste cyclable en sens inverse et du stationnement de l’autre côté. Côté mairie, on met en avant l’étude d’un cabinet spécialisé : 72 places de stationnement (au lieu des 75 existantes), deux places handicapés, deux en zone bleue, une zone 30, moins de pollution, des trottoirs rendus aux piétons. Elle assure qu’il s’agit d’un test de trois mois.

2 Les arguments contre le sens unique

Les résidants font un détour pour rejoindre la rue d’Armentières, l’artère principale. Donc plus de pollution. Le danger serait grand pour les cyclistes à contresens dans cette rue étroite et très passante (dont un bus). Les places de stationnement pour les seniors auraient fondu. La place zone bleue (quinze minutes), si elle est occupée, empêcherait le passage d’une voiture et d’un vélo. Les rues adjacentes subiraient plus de trafic ou de stationnement.

3 Les conditions du retour au double sens

La nouvelle municipalité répond à la demande de ces riverains. Mais elle met en garde aussi : les normes pour les personnes à mobilité réduite imposent une accessibilité aux trottoirs (entre 1,20 et 1,40 m). La circulation restera interdite aux poids lourds et la vitesse maintenue à 30 km/h. Dans cette rue se trouve l’école Roger-Salengro, le centre multi-accueil, la maison de retraite. Il y aura moins de places de stationnement et maintenir la piste cyclable semble difficile.

La municipalité prévoit une réunion publique prochainement.

28 février 2015

Open de Tennis

Les inscriptions pour le 18e Open de Tennis sont lancées   Tennis

Après le succès rencontré lors des précédents open et ce depuis 1998, l’équipe dirigeante du Tennis club nieppois est tout à fait prête pour rééditer l’événement.

Ce tournoi s’adresse à tous les licenciés, de non classés à 0. Les organisateurs comptent comme les années précédentes sur la participation massive des licenciés locaux afin de prouver la vitalité du club local face aux nombreux clubs environnants habituellement représentés.

Les matchs débuteront jeudi 19 mars et les finales se dérouleront le dimanche 12 avril. Ils seront programmés en semaine à partir de 18 heures, le samedi à partir de 16 heures et le dimanche dès 9 heures.

Différents tableaux sont proposés avec les seniors simples dames et simples messieurs de non classés à 0 ; messieurs + de35 ans et + de 45 ans simples messieurs de non classés à 15/1.

Les dates limites d’inscriptions ont été fixées au samedi 14 mars pour les non classés et 4e série et au samedi 21 mars pour les 3e et les 2e série. Une consolante est organisée pour les éliminés du 1e tour de classement inférieur ou égal à 30/3.

Les joueurs intéressés sont invités à s’inscrire par écrit auprès de Loïc Bollengier juge-arbitre au 13, rue du Travail 59280 Armentières. Renseignements : téléphone au 06 30 43 52 32, ou mail : Loïc.bollengier@gmail.com.  DT

27 février 2015

Réunion des commerçants

Les commerçants invités à la mairie 

Tous les commerçants nieppois étaient invités à cette 1ère réunion

Tous les commerçants nieppois étaient invités à cette 1ère réunion

Jeudi soir, le maire Roger Lemaire et Pascal Caudron, adjoint au développement économique et aux commerces ont invité les commerçants nieppois à débattre sur les projets de la Municipalité pour favoriser le développement des commerces sur la commune. Lionel Bilcke, président de l’ACAP de la Porte des Flandres et Karine Lemonnier, conseiller au développement Entreprise de l’agence Territoriale Flandre Intérieure étaient présents pour répondre aux interrogations des commerçants.

Le commerce nieppois représente 45% de l’activité économique avec ses cent trois entreprises qui emploient quatre cent vingt-cinq salariés.

La Municipalité a la volonté de faire de Nieppe une ville vivante et attractive et supprimer l’impression visuelle d’une route de passage par les futurs aménagements qui seront proposés. Une enquête pour connaître les souhaits des commerçants sera prochainement mise en œuvre.

Pour la rue du Docteur Vanuxeem, suite au sondage en cours auprès des riverains, la tendance est au retour de la circulation à double sens. Elle resterait interdite aux poids lourds et à vitesse réduite pour les autres usagers. Le problème du stationnement est également étudié.

Roger Lemaire a également annoncé l’installation sur le territoire de la commune d’un Car Glass, le remplacement de LIDL par une autre enseigne et l’installation, courant avril, d’un magasin « Carrefour Proxi » à l’endroit de l’ancien CCAS.

Pascal Caudron a précisé : « Le Carrefour Proxi sera d’une superficie de 115m². Une convention a été établie pour préserver les commerces voisins, l’enseigne ne présentera pas de viande à la découpe ni de rayon boulangerie. Il est probable qu’un point presse et la vente de jeux à gratter complètent les activités de ce commerce, la demande d’autorisation est en cours d’étude. »  DT

Travaux au CCAS

Un Carrefour Proxi  à la place du CCAS  

Le local est loué et non vendu

Le local est loué et non vendu

Les services techniques de la commune ont lancé des travaux de réfection dans l’ancien local du CCAS, place du général De Gaulle. Ce local sera loué dès avril pour l’installation d’un magasin d’alimentation.

Les bureaux du CCAS ont été démontés et les cloisons enlevés pour être réinstallés au CCAS au quartier du Pont. Bernard Caumont, responsable du service bâtiment explique : « Les électriciens remettent toute l’électricité aux normes, Bruno Macé ayant refait un nouveau tableau électrique. Le câblage a été changé afin de pouvoir accueillir les frigos du nouveau magasin. Le peintre Patrice Maes refait les murs, assisté de deux aides, Pauline, apprentie peintre, et Amandine, embauchée sous contrat d’avenir. La façade sera également repeinte. Les vitrines restent mais la porte d’entrée sera changée par une porte coulissante. Tous les accès au bâtiment seront sécurisés. »

La 1ère adjointe Janine Josson, présente sur les lieux, précise : « Les travaux doivent être terminés fin mars car la nouvelle enseigne, un Carrefour proxi, inaugurera le magasin en avril. Nous sommes un peu dans l’urgence, mais les agents sont compétents et nous serons dans les temps. L’étage est destiné à servir de logement de secours, la commune n’en ayant plus de disponible. Les travaux de rénovation se feront ultérieurement. »  DT

26 février 2015

Résidence Marguerite de Flandre

Loto Marguerite de Flandre 

affiche loto

affiche loto

La résidence Marguerite de Flandre organise un loto dimanche 15 mars à la salle Line-Renaud

Ouverture des portes à 14h. Début des jeux à 15h.

A gagner : un VTT, une télé LED 81 cm, une XBOX 360 avec 2 jeux et 250 GO, un sèche-linge, une colonne son Bluetooth, un nettoyeur vapeur

Restauration rapide sur place : boissons, café, sandwiches, crêpes

Le carton 2€ ; 6 cartons 10€ ; 12 cartons : 16€

Centre de vacances et loisirs

Les jeunes vacanciers à la découverte du Far-west 

Ambiance  Far-west pour le centre de vacances et loisirs

Ambiance Far-west pour le centre de vacances et loisirs

Le centre de vacances et loisirs de février a démarré lundi 23 Février avec pour thème du séjour « A la découverte du Far-west ». Cent huit enfants de 3 à 12 ans seront accueillis jusqu’au vendredi 6 mars. Ils sont encadrés par la directrice Murielle Vrielynck, assistée de huit animateurs, sous la tutelle d’Etienne Leroy, conseiller municipal délégué à la jeunesse.

Le programme est à la carte, les enfants choisissant chaque jour les activités auxquelles ils souhaitent participer, culturelles, ludiques avec de grands jeux, sportives ou créatrices. Deux sorties sont également proposées aux enfants le vendredi 27 février au cinéma Les lumières à Armentières et, le vendredi 6 mars, à la piscine Calyssia à Armentières pour les 8 à 12 ans et un spectacle à la salle Line Renaud pour les 3 à 8 ans, Timoun et la boîte à saisons animé par la compagnie La Filoche.  DT

25 février 2015

Etang des Sources

 

Guy Lamérand a également réparé la clôture

Guy Lamérand a également réparé la clôture

La buvette de l’étang des Sources a été rasée 

Les enfants de la famille Debosque, propriétaires de l’étang des Sources, ont fait procéder, lundi matin, à la démolition de l’ancienne buvette située au bord de l’étang, chemin Turc. La bâtisse, souvent squattée, était abandonnée depuis de longues années et le mur, mitoyen avec la route, risquait de s’écrouler sur la voie publique.

Le chemin Turc était barré, avec l’autorisation de la mairie, de la rue de l’Etang à la rue du Ponceau le temps des travaux. Un entrepreneur agricole, Bernard Cousin, et Guy Louis Lamérand ont sécurisé le site en rasant le bâtiment qui est  maintenant réduit à un tas de gravats.

Ce site, composé de quatre étangs, est en vente depuis plusieurs années. Il intéresse plus particulièrement le conseil général et la Municipalité pour un projet d’aménagent de sentiers de promenade et en faire un lieu de détente. Des études ont déjà étaient effectuées, mais seul le financement semble retarder la réalisation de ce joli projet environnemental. DT

22 février 2015

Carnaval Suzanne Crapet

Princesses et sorcières ont dansé avec des pompiers, pirates et Spiderman  Carnaval Suzanne Crapet

Les élèves des classes élémentaires et maternelles de l’école Suzanne Crapet étaient invités à faire carnaval, mercredi matin, dans la cantine scolaire de l’établissement.

Les blanches neige, princesses, sorcières ont côtoyé les pirates, pompiers, policiers, Spiderman, Batman et cowboys pour danser sur des airs carnavalesques, encadrés par les professeurs et parents d’élèves qui ont également joué le jeu en se déguisant.

Ce carnaval a été rehaussé, pour nos jeunes bambins, par une dégustation de crêpes confectionnées par des parents et distribuées par l’association des parents d’élèves.  DT

12345...96

Gensedeken1fr |
Bibliologiemultimdia |
809 News |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Henrycamara
| Slimbelhajali
| Kawaiiworld11