Accueil

31 août 2015

Rentrée au collège public

Le collège public est presque plein sans (trop) déshabiller les autres

Nouveau collège

Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 30/08/2015

Par Catherine Quételard

Avec 433 élèves, le collège public nieppois, toujours sans nom, affiche presque complet pour sa deuxième rentrée. Les autres collèges ne sont pas (trop) déshabillés pour autant. Les familles nieppoises ont obtenu la scolarisation de leur enfant sur place. Une réflexion sur une double sectorisation s’engage.

Avec 433 élèves, un collège presque plein

Le collège public de Nieppe s’apprête à faire sa deuxième rentrée avec 433 élèves et 30 professeurs. Rappelons qu’il avait ouvert tous les niveaux l’an dernier avec 286 élèves. Conçu pour 500 élèves, il est presque plein. Un effet de l’attraction pour la nouveauté ? « Nous avons beaucoup de demandes d’inscriptions du secteur » reconnaissait le principal, Arnaud Louvetz, qui se déclarait très satisfait de cette première année d’exercice. Le passage au-dessus de 400 élèves signifie aussi l’arrivée d’une adjointe, Émilie Le Cornec, ce qui ne manquera pas de le soulager.

Vers une double sectorisation ?

En juin nous évoquions l’éventualité pour des parents du secteur (Erquinghem, Bois-Grenier, Steenwerck et Nieppe), notamment de Nieppe, de ne pas trouver de place pour leur enfant dans ce collège. La direction académique de l’Éducation nationale attendait d’avoir une vue d’ensemble sur le département avant de leur répondre. Le problème des familles en liste d’attente a pu être résolu, nous a-t-on assuré. Les autres collèges du secteur n’ont, semble-t-il, pas souffert de la concurrence nieppoise. Maxime-Deyts à Bailleul affiche 770 élèves (soit une perte d’une quarantaine d’élèves de Steenwerck). À Armentières, Desrousseaux est en hausse à 625 pour une capacité de 650 ; Rostand se maintient à 460 pour une capacité de 600. Côté privé, Saint-Charles à Nieppe (279) ne voit « aucune incidence » du collège public. Une nouvelle directive de l’Éducation nationale demande au Département de réfléchir à une double sectorisation. Ceux d’Erquinghem qui souhaiteraient aller à Rostand, plus près qu’à Nieppe, le pourraient.

Pas encore de nom !

Un nom de femme qui a un rapport avec la région dans un passé ancien circule.

Une Jeanne ? Mais encore rien d’officiel. Patience…

 

27 août 2015

Concours photos

La ville lance un concours photo sur le thème de l’insolite

Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 24/08/2015

Catherine Quételard

Une première à Nieppe : un appel est lancé aux photographes professionnels ou amateurs, nieppois ou non, pour des clichés sur « Nieppe insolite ». Les meilleurs illustreront le calendrier municipal distribué gratuitement en janvier.

Un arbre poussé dans une grange a servi de support à Nathalie Fache pour lancer le concours

Un arbre poussé dans une grange a servi de support à Nathalie Fache pour lancer le concours

Cette initiative nieppoise recueille pour l’instant un faible écho : trois personnes ont envoyé huit photos. Mais le concours est clôs fin septembre : amateurs ou professionnels ont encore le temps de s’exprimer. « Originalité et sens de l’humour » explicitent le thème de l’insolite retenu.

Avant de déclencher, il faut penser que ces photos sont destinées au calendrier municipal, distribué gratuitement à 3 700 exemplaires en janvier. Aucune rétribution n’est envisagée. Chaque personne a droit à trois clichés. « Un arbre poussé dans une grange » a servi à Nathalie Faches, du service de communication, pour lancer sur Facebook ce concours. Le cœur qui se dessine au sein du nouveau pont sur la Lys qui reliera Nieppe à Armentières en est un autre exemple.

C’est l’occasion de sillonner la commune, ses paysages ses bâtiments. Ce peut être aussi le reflet d’un événement local (géants, manifestations au château, etc.). Il faut pouvoir reconnaître que c’est bien à Nieppe. Le club photo local et ceux des alentours peuvent bien sûr exercer leurs talents mais tous sont sollicités, à condition que la photo soit de bonne qualité et définition.

À vos appareils !

24 août 2015

Mariage Laurent Joye et Christelle Devos

Laurent et Christelle se sont dit « oui » 

Laurent et Christelle

Laurent et Christelle

 

Samedi, l’abbé Maurin Vanmeneen, a procédé en l’église Saint-Martin au mariage religieux de Laurent Joye, agent technique et également président de l’Union des Anciens combattants d’Armentières, avec Christelle Devos, assistante.

Les témoins étaient Martial Devriendt, Christophe Marlière, Christine Devos et Anne Gontier.

Un Vide-greniers dans la cité Coisne

La 1ère kermesse du quartier Coisne se peaufine

Une réunion de quartier cité Coisne s’était tenue courant mai pour organiser une brocante et surtout tisser du lien social autour de cet événement ( cf article du 23 mai). Le projet est presque en voie de réalisation, la brocante étant transformée en kermesse de quartier avec un point fort, un vide-greniers. La date retenue est le dimanche 30 août.

Murielle Duvette, adjointe aux affaires sociales

Murielle Duvette, adjointe aux affaires sociales

Murielle Duvette, adjointe déléguée aux affaires sociales, à la solidarité et à l’insertion, est responsable de cette manifestation. Elle a répondu à nos questions.

D’où vient l’idée de cette manifestation ?

Ce projet est voulu par la Municipalité et fait partie du programme présenté par le maire Roger Lemaire pour lutter contre l’isolement et l’exclusion. Il m’a chargé de mettre en œuvre son organisation. Cela me tenait à cœur, ayant habité ce quartier 38 ans. Ce sera un jour de fête pour les enfants qui ne sont pas partis en vacances cet été.

Pourquoi un vide-greniers  dans ce quartier ?

Ce sont les riverains qui ont décidé. Le vide-greniers est l’une des nombreuses animations de la journée. Les habitants de la cité Coisne n’étant pas tous partis-prenants du vide-greniers, les organisateurs ont décidé d’y inclure autour des animations particulièrement ciblées pour tous les enfants nieppois. Le vide-greniers est réservé uniquement aux riverains. Ce sera la première fête de quartier de la cité Coisne.

Quelles animations égayeront cette journée ?

Il est prévu un stand de maquillage pour enfants, et des animations comme la course à sac, le jeu de « Château massacre géant », le sumo enfant, six jeux anciens, la pêche aux canards, un concours de dessin et une animation par les pompoms’girls nieppoises. Une restauration sera possible sur place avec La Roulotte, habituellement placée sur la place du Général-de-Gaulle, une machine à granita, aimablement prêtée par la conseillère municipale d’opposition, Catherine Vanloot, et un vendeur de glaces.

Qui supportent les frais et où vont les bénéfices ?

Les commerçants conservent leur recette. Toutes les animations pour enfants sont gratuites. Une petite enveloppe a été offerte par la mairie pour les animations. Les lots sont généreusement fournis par les commerçants nieppois.

la kermesse se tiendra entre les blocs Touraine et Anjou

la kermesse se tiendra entre les blocs Touraine et Anjou

Où se déroulera cette kermesse?

La kermesse se tiendra rue des Sports, sur le parking entre les blocs Touraine et Anjou, derrière le terrain de football du FC Nieppe. La circulation sera interdite rue des Sports entre 6h30 et 17h15.   DT

Famille d’accueil

Famille d’accueil et globe-trotters, les Questroy donnent et reçoivent

Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 22/08/2015

Par Victorine Gay

La famille Questroy (photo VdN)

La famille Questroy (photo VdN)

La famille Questroy a la bougeotte. Morgan, le père, est parti étudier aux États-Unis dans sa jeunesse. Son fils revient de New York tandis que la cadette devrait partir l’an prochain. Les Nieppois ont aussi pris le pli d’accueillir des lycéens étrangers. Une jeune Américaine arrivera ainsi en septembre.

Chaque année, plus de 330 lycéens français effectuent un programme scolaire à l’étranger avec AFS. Tandis que près de 450 lycéens étrangers issus de 50 pays viennent effectuer un programme scolaire en France. La famille Questroy en est un fervent usager. Morgan Questroy et ses trois enfants, Julia, Sarah et Hugo ouvrent la porte de leur maison, tout sourire. La famille revient d’un voyage d’un mois aux États-Unis. Morgan Questroy, professeur d’histoire géographie au lycée Gustave-Eiffel à Armentières a profité de ce road-trip pour revoir en Alabama son vieux père d’accueil, du haut de ses 84 ans. « Il m’accueillait il y a 26 ans. »

« Envie de transmettre »

L’étape suivante fut la visite de la famille d’accueil d’Hugo, l’aîné, qui a vécu à Long Island pendant un an jusqu’au 1er juillet. Vous l’aurez remarqué, c’est de famille d’avoir la bougeotte. Mais pas que. La famille Questroy accueille. « J’avais envie de transmettre à nouveau ce qu’on m’avait apporté », sourit Morgan.

C’est ainsi qu’en septembre dernier, Ida Marie, 17 ans, originaire de Bergen en Norvège est arrivée à Nieppe. « On a reçu une carte postale d’elle et de ses amies françaises venues lui rendre visite hier ! » Elle semble donc s’être bien intégrée. « Mais ça n’était pas facile au début, elle parlait peu » se souvient la famille. « Ses parents nous avaient prévenu. En Norvège, la parole est d’argent, le silence est d’or » Ce qui marchait le mieux, c’était d’essayer d’apprendre des mots norvégiens. « Yai elske dai » ça veut dire « je t’aime » susurre la plus jeune fille, Sarah. « On a appris à cuisiner des Kanelbullar » des pains à la cannelle, et « du riz sucré avec de la cannelle aussi » le 17 mai, le jour de la fête nationale norvégienne. À son tour, la famille lui a fait découvrir la France en l’emmenant à Arras, à Lille, en Normandie, en Bretagne, à Paris, et visiter les châteaux de la Loire. Sur les trois derniers mois, ils ont observé d’énormes progrès. « On a reçu sa famille en juin et on prévoit d’aller la voir en Norvège. »

Côté départ. Hugo, 17 ans, nous livre son expérience après avoir vécu pendant un an à Long Island. « Je n’étais jamais parti tout seul aussi longtemps. Et ça m’a apporté beaucoup. Je parle couramment anglais et je suis plus confiant. » Il l’avoue, au début, il souhaitait rentrer, mais à la fin, il ne voulait plus repartir. Bien intégré il faut dire, avec des amis, une copine, un club d’athlétisme. Hugo a noué des liens très forts avec ses « frères d’accueil » et garde contact avec toute la famille. Et il prévoit d’y retourner. « P eut-être vais-je aller faire mes études aux E-U. » Mais d’abord, c’est le tour de la cadette, Julia, qui devrait y partir l’année prochaine.

Pourquoi est-ce que la famille recommence ? « C’est beau, une étrangère qui devient un membre de la famille. On change la vie d’une personne et elle change la nôtre. » se réjouit Morgan. « Au début ça peut être dur, l’adolescent est perdu, ce n’est plus sa langue, plus son rythme, plus sa famille. » Mais ce n’est qu’un passage. Pensent-ils déjà à un prochain ? « Pourquoi pas une personne venant d’Asie ! »

Une Américaine à Nieppe

Côté venue, Lauren Ayers, une américaine de l’État de Washington arrive début septembre. Elle va faire sa seconde au lycée Gustave-Eiffel. Joueuse de Soccer, elle devrait intégrer l’équipe de football féminine d’Armentières. Pas du tout francophone, mais déjà en contact avec les Questroy. Photographies et mails s’échangent.

Pratique

AFS Vivre sans frontière, est toujours à la recherche de familles d’accueil pour les jeunes qui arriveront le 5 septembre en France, et le 6 septembre à Hazebrouck par le train TGV à 11 h 38.

Contacter gmoguez@aol.com. Site : www.afs-fr.org. Tel. 01 45 14 03 10.

23 août 2015

Spectacle de fin de centre de vacances Suzanne Crapet

Bienvenue à la bibliothèque  CVL août

Sonia Hochart, directrice du centre de vacances Suzanne Crapet, et Céline Sannier, directrice du centre ados, ont accueilli, mercredi soir à la salle Line-Renaud, les parents et familles des enfants ayant fréquenté les deux centres durant le mois d’août pour la traditionnelle présentation du spectacle de fin de centre.

Les centres de loisirs avaient, cet été, pour thème « Au pays du livre » et c’est tout naturellement que les enfants ont monté ce spectacle sur le festival du livre. Ils ont dansé sur des musiques de films d’animations comme le Livre de la jungle, Blanche neige, Casse-noisette, les Daltons, le Petit prince ou inspecteur Gadget. Les treize animateurs ont terminé ce spectacle par une prestation sur scène sous les vivats des enfants. Ce spectacle très coloré et imagé a recueilli les vifs applaudissements de l’assistance.

Le centre de vacances se terminait vendredi 21 août par une animation géante sous forme de parc d’attractions dans la cour de l’école Suzanne Crapet qui accueillait plusieurs structures gonflables pour le plus grand plaisir des enfants.  DT

22 août 2015

Rentrée du Club Amitié Loisirs

Au club Amitié loisirs, les projets se dessinent déjà  CAL

Le Club Amitié Loisirs ouvrira ses portes dans ses locaux mardi 1er septembre au centre municipal d’activités. La reprise de l’activité chorale « Les Fauvettes » est programmée plus tard pour le mardi 6 octobre. Les répétitions se déroulent à l’espace Raymond Leduc au parvis Notre-Dame, de 10h à 11h15.

Le dimanche 6 septembre, le club sera représenté au forum des associations où les personnes intéressées par les activités du club auront la possibilité de faire connaissance avec cette association.

Pour la rentrée, les projets se dessinent déjà. Chaque mardi et jeudi le club accueille une centaine d’adhérents de 13h  à 17h. L’assemblée générale est prévue pour le jeudi 8 octobre à 15h30, également une bonne occasion pour les nouveaux de découvrir ce que propose cette association aux personnes ayant cessées toutes activités professionnelles.

« L’expo ventes ouvrira la semaine bleue dimanche 11 octobre de 9h à 13h30 à la salle Line Renaud où seront proposées des nouveautés avec exposition de cadres, de broderies, crochets et autres travaux d’aiguilles, reflétant une année de travail pour nos doigts de fée » précise la présidente. Comme à l’accoutumé, il sera possible de se rencontrer pour raconter les dernières nouvelles ou discuter des projets du club tout en prenant  l’apéro à la buvette improvisée pour l’occasion.

Aperçu du début de saison:

Jeudi 8 octobre, sortie « moules frites » chez Régis. Lundi 5 octobre  reprise des répétitions de la chorale au City-Club 10h. Dimanche 18 octobre, sortie bowling.  Le week-end du 4 décembre,  participation au Téléthon.  DT

21 août 2015

Gens du voyage : trente caravanes et des agriculteurs « outrés »

Une trentaine de caravanes se sont installées dimanche

Une trentaine de caravanes se sont installées dimanche

  Une trentaine de caravanes se sont installées dimanche

Par Plana Radenovic

armentieres@lavoixdunord.fr

Comme l’année dernière et d’autres années avant, des gens du voyage se sont installés, sur le même terrain, privé, près de Gamm’ vert à Nieppe, sous le pont qui mène à l’A 25. Aucune procédure judiciaire n’a été lancée. Il n’empêche que les agriculteurs propriétaires se disent « outrés ».

NIEPPE.

Des gens du voyage qui s’installent de manière illicite sur un terrain dont les propriétaires râlent : une histoire malheureusement classique. Sauf qu’ici, près de la drève du Bailly à Nieppe, le cas présente quelques spécificités. D’abord parce que l’occupation se répète : l’année dernière, ils étaient venus exactement au même endroit, et ce n’était pas la première fois.

Les agriculteurs ont tenté de bien fermer leur terrain, avec des barrières, des cadenas,  et même une remorque, devant l’entrée.

L’année dernière, le couple d’agriculteurs propriétaire de la pâture en question avait engagé une procédure judiciaire, afin de contraindre les occupants illégaux à déguerpir. « Ça nous a coûté énormément cher, des milliers d’euros, souffle la propriétaire du terrain. Il faut payer l’huissier, l’avocat, aller au tribunal… Et ils restent quand même quinze jours ! »

Pas de procédure judiciaire

Du coup, cette année, les agriculteurs, qui habitent là « depuis toujours », ont renoncé à s’embarquer dans un combat judiciaire. Ils ont tenté de bien fermer leur terrain, avec des barrières, des cadenas, et même une remorque, placée juste devant l’entrée. Les gens du voyage, arrivés dimanche avec une trentaine de caravanes, l’ont tout simplement déplacée. « Je suis outrée, commente l’agricultrice, ils ont tous les droits et ça nous coûte cher, les dégradations, les pertes de récoltes, tout le brin qu’ils laissent… »

Le maire, Roger Lemaire, nous avait pourtant dit que les gens du voyage s’étaient « arrangés » avec le propriétaire du terrain.. Une version que confirment deux membres de la communauté du voyage, sur place : « On leur a quand même donné 1 000 € pour pouvoir rester là ! » Mais l’un des pasteurs responsables de la communauté ne fait pas état de ce paiement. En revanche, il indique s’être « arrangé » avec les propriétaires, ce que réfutent ces derniers.

Parmi les occupants des trente caravanes, certains repartiront dimanche, selon leurs dires, d’autres resteraient « jusqu’à la braderie de Lille ».

À suivre.

19 août 2015

La ballade du correspondant local

Une balade le long de la Lys, de Nieppe jusqu’au Bizet belge

Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 14/08/2015

Daniel Terrier (CLP)

Le bras mort de la Lys longe la frontière

Le bras mort de la Lys longe la frontière

Ils et elles arpentent l’Armentiérois toute l’année en quête de sujets. Qui de mieux placé que nos correspondants pour livrer des idées de balades ? Pour la deuxième année consécutive, ils partagent leurs bons plans. Aujourd’hui, direction la Belgique avec Daniel Terrier, pour une balade de 7 km (1 h 30).

Le départ se fait au parking du complexe sportif Emile-Dehouck. Il permet de profiter rapidement du paysage campagnard nieppois. Nous empruntons le chemin Turck jusqu’à la rue du Pontceau en longeant l’étang des Sources, puis l’étang municipal où quelques pêcheurs s’adonnent à leurs hobbies, espérant la grosse prise.

Ces étangs sont l’œuvre de l’ancienne briqueterie Debosque. Nous apercevons, au loin sur la gauche, les habitations belges derrière les champs de blé ondulants et de maïs. Nous atteignons la rue du Pavé-Fruit, que nous empruntons en direction de la Belgique sur une centaine de mètres, pour gagner, à droite, la rue des Pâtures. Elle longe un pré marécageux avec sa flore particulière où paissent souvent quelques vaches. Il m’est même arrivé, au printemps, d’apercevoir des oies sauvages s’y reposer avant de poursuivre leur périple vers les pays nordiques.

En face, nous apercevons l’usine de biscuits qui emplit nos narines de ses effluves de biscuits cuits. Nous empruntons alors le fond de la rue de Gand, puis le chemin des Jardiniers jusqu’au bord du bras mort de la Lys au lieu-dit La Clé-d’Hollande, où se dresse « le phare ». Nous poursuivons ensuite par la rue de la Clé-d’Hollande, et à droite, par le chemin du Pont de Nieppe, où une fermette joliment fleurie attirera votre regard. Nous sommes sur le territoire belge et poursuivons par la rue de la Lys qui longe la rivière marquant la frontière jusqu’au sentier de la Planche, où nous croisons d’autres promeneurs habitués des lieux.

Jean-Marie, Isabelle et leurs filles Jeanne et Joséphine fréquentent  le chemin frontalier

Jean-Marie, Isabelle et leurs filles Jeanne et Joséphine fréquentent le chemin frontalier

Isabelle et Jean-Marie, accompagnés de leurs filles Jeanne et Joséphine, se promènent régulièrement le long de ce chemin. Ils racontent : « Nous allons faire quelques achats en Belgique en passant par ici. Il y a deux ans, nous avions de la neige parfois jusqu’aux genoux avec les congères. C’était magnifique ! Isabelle, fan de footing, en a fait également son parcours. »

Nous apercevons enfin les jardins familiaux belges, très fleuris en été, et arrivons chemin de la Rabecque où se trouve l’ancien bureau des douanes françaises au Bizet. L’été, de nombreux commerçants se feront un plaisir de vous accueillir pour déguster une bonne glace et une excellente bière belge (à boire avec modération). L’hiver, une crêpe ou une gaufre vous permettront d’attaquer le chemin du retour tout aussi requinqués.

Daniel Terrier, correspondant local à Nieppe  Daniel

Correspondant local de presse à Nieppe depuis août 2006, je suis retraité depuis janvier de la même année du milieu hospitalier. Je me suis impliqué dans de nombreuses associations comme président ou membre actif, dans et hors de la commune, et apprécie beaucoup le contact des gens de tous milieux et de tous bords. Je me suis lancé dans cette voie de correspondant pour répondre à ce besoin de contact et ne pas rompre avec la vie active. Les rencontres que cette occupation me procure sont très enrichissantes. Mon désir est également de promouvoir le tissu associatif très riche de ma commune et mettre en valeur ses bénévoles, souvent anonymes mais toujours disponibles, sans oublier les commerçants et les personnes qui animent la vie de la cité. L’actualité étant, j’essaie de transmettre, le plus honnêtement possible, la vie de tous les jours de la commune et les évènements qui s’y relatent, sans parti pris et sans a priori.

18 août 2015

Rentrée du City club

Ils se sont retrouvés au City club pour rompre l’isolement et évoquer la nouvelle saison 

Les joueurs de rami

Les joueurs de rami

La saison 2014-2015 vient de se terminer et une nouvelle saison, la 47e, pointe son nez. En matière d’entracte, juillet et août ont connu un record d’affluence chaque mardi et jeudi avec la présence d’adhérents et des non-adhérents que le City-Club a accueilli de 13h à 17h afin de passer quelques moments de détente au travers des rencontres et des divers jeux de société.

« L’été engendre parfois une période de solitude pour certains ou tout simplement d’isolement pour d’autres. Une visite au club est l’occasion de pouvoir mesurer combien cette convivialité, toute naturelle, donne l’envie de poursuivre cette expérience dans les mois qui suivent. » souligne le président Jean-Claude Hochart.

Si les cyclos n’ont pas connu le repos, il en a été de même pour ceux qui avaient en charge l’entretien des espaces, avec une fois de plus, le maintien d’un fleurissement de grande qualité.

Comme le veut la tradition, une centaine d’adhérents ont pris rendez-vous ce dimanche 30 août pour le traditionnel barbecue de la rentrée.

Ce sera également la rentrée pour les différentes sections du club:

Activités Intergénérationnelles

le scrabble fait parti des activités ludiques du club

le scrabble fait parti des activités ludiques du club

Guinguette : le mercredi de 17h30 à 19h45. Sur la piste, on découvre toutes sortes de danses comme la polka, le tango, la valse, le boléro, le paso doble, le scottish, la salsa, et les danses en ligne comme le  tchatcha, le  reggae, le madison.

Gym détente : le lundi de 17h30 à 18h30 Après quelques exercices d’échauffement pour se mettre en condition, le programme prévoit également l’utilisation des ballons,  et des steps pour se terminer par le tempo des baguettes.

Cyclotourisme : le dimanche de 8h30 à 12h et le jeudi de 14h à 16h L’effectif se répartit en deux groupes. L’objectif majeur est de partir et revenir ensemble en laissant de côté l’esprit de compétition afin de préserver la convivialité.

Tarot : le jeudi de 17h15 à 19h45 Ce jeu de cartes se joue à quatre ou cinq joueurs, durant toute l’année et, si possible, en période des vacances, éprouvant toujours le même plaisir et la même ferveur pour partager leur passion commune.

Informatique: mardi de 17h à 18h, jeudi de 17h à 18h, samedi de 10h à 11h et de 13h30 à 14h30. En passant par la découverte de la messagerie, l’envoi de pièce jointe, la récupération des photos, le montage d’un diaporama, les participants sont regroupés par niveaux identiques.

Activité Jeunes

Menuiserie : le mercredi de 13h30 à 14h30 Les jeunes de 11 à 13 ans sont accueillis par groupe de 3 pour découvrir le travail du bois. Le but est de se faire plaisir en réalisant son propre «objet».

Activité Seniors

Neurones : le lundi de 15h30 à 17h. Convivialité, bonne humeur et humour sont de règle lors des séances qui se déroulent toujours dans une joyeuse ambiance.

Autres activités 

les joueurs de billard

les joueurs de billard

Loisirs le samedi de 13h30 à 18h. Sortie bowling chaque mois, voyage en avion et sortie en bus une fois l’an. Galette des Rois en janvier et Barbecue de rentrée en août. Exposition des hobbies le 1er mai

Autres rendez-vous très importants le 5 septembre pour le forum des associations et le 10 octobre à 18h pour la tenue de la 47e assemblée générale du City-Club. Nul doute que les adhérents répondront «présent». Une occasion, pour ceux qui ignorent encore les objectifs de l’association, de faire connaissance avec l’ensemble des activités proposées et de partager le pot de l’amitié.

12345...116

Gensedeken1fr |
Bibliologiemultimdia |
809 News |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Henrycamara
| Slimbelhajali
| Kawaiiworld11