Accueil

25 mai 2015

Portes ouvertes au jardin d’école

Le jardin des enfants  jardin école

Jérémie, animateur au pôle Jeunesse et sa complice Murielle ont accueilli, vendredi après-midi, le public et plus particulièrement les parents d’élèves, dans le jardin des enfants situé derrière l’accueil périscolaire Le Petit Prince pour faire découvrir le travail accompli par nos jeunes jardiniers en herbe.

Jérémie assure, chaque midi durant la période scolaire, deux ateliers de jardinage pour une dizaine d’enfants. Occasionnellement, cet atelier est assuré le mercredi avec les enfants inscrits au centre de vacances et loisirs.

Tout est fabrication maison, parterre de semis, serres et châssis. Les enfants ont planté un carré de plantes aromatiques et également divers parterres de légumes de saison que l’on retrouve habituellement dans nos assiettes comme des poireaux, carottes, oignons, radis, salades, tomates et tomates cerises, mais également des fruits comme les fraises, de la rhubarbe et même un prunier.

Ces parterres sont agrémentés de fleurs qui ajoutent au site de jolies couleurs.  Un petit paradis très agréable à vivre à proximité des cours d’écoles macadamisées.  DT

24 mai 2015

Peter Towner et Julie Van Nieuwenhuyse

Peter et Julie se sont unis 

Peter et Julie

Peter et Julie

Samedi, Jérémy Lenoir, adjoint au maire, officier de l’État civil par délégation, a procédé au mariage de Peter Rowner, 23 ans, ouvrier, et Julie Van Nieuwenhuyse, 25 ans, sans profession.

Les témoins étaient Elvis Roussel, ouvrier polyvalent de façonnage, Daniel Ameloot, chauffeur routier, Laura Van Nieuwenhuyse, sans profession et Jane-Marie Burton, sans profession.  DT

Animations cité Coisne

Les riverains de la cité Coisne veulent dynamiser la vie de leur quartier

Pour La Voix du Nord, Publié le 23/05/2015

Christophe Declercq   Cité Coisne

La réunion de quartier n’a pas vraiment attiré la foule vendredi soir, mais l’idée d’organiser une brocante cet été, et surtout de tisser du lien social autour de l’événement, a recueilli une forte approbation.

Les riverains de la cité Coisne trouvent que leur quartier mérite cette animation à la fin de l’été.

Déjà, il ne faut pas parler de « Vide-grenier à la cité Coisne » mais bien de « Quartier en fête à la résidence Marcel-Coisne ». Cette dénomination marque d’entrée de jeu l’importance que les habitants de ces logements modestes, mitoyens, alignés comme des corons, veulent donner à l’événement qui aura lieu le dimanche 30 août.

« C’est votre quartier, c’est votre fête, n’hésitez pas à vous investir ! » Cet appel vient de Murielle Durette, adjointe au maire chargé notamment de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion et la précarité, mais aussi habitante de la cité depuis trente-huit ans. Une demande relayée aussi par Janine Josson, première adjointe : « C’est votre rôle de présenter ce projet et d’aller voir vos voisins pour qu’ils y participent : le quartier le mérite. L’expérience vaut la peine d’être tentée. » Et pour répondre à une habitante qui tiquait sur la longueur de son emplacement ou la difficulté de circuler pendant la journée, Isabelle une autre riveraine a réagi : « La brocante n’est pas essentielle. Ce qui compte, c’est la convivialité, c’est que l’on tisse des liens. » Et d’insister : « Il faut se donner la chance que le quartier vive. Moi, j’aime créer des ponts entre les gens. » Intervention immédiatement suivie d’applaudissements.

Un avis partagé par Murielle Durette qui a proposé d’organiser assez vite une réunion de préparation avec les volontaires. « C’est une première, a-t-elle insisté, on va voir comment ça se déroule cette année et l’on s’améliorera l’édition suivante. »

Ce qui est acté : les emplacements du vide-grenier seront réservés uniquement aux habitants du quartier (gratuits mais sur réservation). La brocante se déroulera de 7 h à 17 h sur le parking de la rue des sports et entre les bâtiments Maine, Anjou, Touraine et Gâtinais. Des animations gratuites seront proposées pour tous les enfants sur la plaine verte entre 10 h et 17 h : jeux d’autrefois, kermesse, stand de maquillage, concours de dessin, pataugeoire… Un endroit avec chaises et tables sera aménagé pour partager le pique-nique (buvette, friterie sur place).

23 mai 2015

Accident sur l’A25 entre Nieppe et Bailleul

Trois blessés, dont une femme enceinte

Pour La Voix du Nord, Publié le 22/05/2015

P. R.Accident

Les pompiers d’Armentières sont intervenus ce vendredi aux alentours de 16h30 pour un accident sur l’autoroute A25, entre Nieppe et Bailleul dans le sens Lille-Dunkerque.

Le choc est survenu entre deux voitures. Trois personnes ont été légèrement blessées, dont une femme enceinte.

Les victimes ont été transportées au centre hospitalier d’Armentières. Leurs jours ne sont pas en danger.

La circulation a été fort impactée; on observe des ralentissements depuis La Chapelle-d’Armentières, une heure après l’accident.

On comptait 12 km de bouchon à 17h30.

22 mai 2015

Challenge de l’Avenir école de Tir

Deux tireurs nieppois qualifiés pour la finale régionale 

Nos 2 jeunes tireurs iront aux finales à Arques

Nos 2 jeunes tireurs iront aux finales à Arques

Le club nieppois affichait une bonne participation pour son école de tir à ce challenge de l’avenir qui se déroulait dimanche dernier à Haubourdin avec douze tireurs locaux inscrits.

Sur les sept tireurs qualifiés aux phases éliminatoires, six ont participé à la finale. Pour la première fois « les pistoliers » ont obtenu des podiums avec Martin Delangue 3e en pistolet poussin et Adam Top 3e en pistolet benjamin. Grâce à ces bons résultats, ils sont qualifiés pour la finale régionale des challenges qui se tiendra le 13 juin à Arques.

Les autres tireurs, en carabine, n’ont pas démérité. Mathéo Swyngedeauw termine 10e en poussin garçon, Olivia Kaus 7e en benjamin fille, Hamdy El Alamy 5e et Alexandre Caulier 6e en minime garçon.

Leur président Maurice Hugot et leur éducateur Claude Delangue les félicitent pour leurs performances et les engagent à continuer leurs efforts pour la suite des compétitions.  DT

21 mai 2015

Fuite de gaz

La rue Gambetta évacuée le temps de l’intervention des pompiers

Pour La Voix du Nord, Publié le 21/05/2015

P.R.  Fuite de gaz

Les sapeurs-pompiers d’Armentières et de Bailleul sont intervenus à Nieppe où une fuite de gaz a été détectée…

Il était 11 h environ quand les secours ont été déclenchés rue Gambetta : à la suite de travaux, une fuite de gaz a été détectée. Une pelleteuse a arraché un câble, causant une fuite sur le réseau moyenne pression.

Les pompiers d’Armentières et de Bailleul sont intervenus au moyen de deux fourgons pompe-tonne. Ils sont restés plus d’une heure sur place.

La rue Gambetta a été bloquée à la circulation.

Les habitants de la rue ont été évacués, ainsi que certains de la rue Faidherbe, le temps de l’intervention des secours.

Une soixantaine de riverains ont été privés de gaz. Les équipes de GRDF sont sur le pont pour rétablir l’alimentation.

De l’équipement pour les cavaliers

Appuyer &Co, nouvelle adresse pour les cavaliers en quête d’équipement

Pour La Voix du Nord, Publié le 20/05/2015

Par Catherine Quételard  Appuyer&Co

Laëtitia Lepage s’est installée en décembre dans un vaste local loué dans la zone commerciale des Portes de Flandres. Passionnée d’équitation depuis toujours, elle propose des articles pour le cavalier et son cheval.

Elle monte depuis ses 8 ans. Avec sa sœur elle a fréquenté L’Éperon de Roubaix à Villeneuve-d’Ascq et pratiqué les concours. Vingt ans plus tard, « j’ai mes chevaux » avance-t-elle avec un brin de fierté et surtout d’amour. Un cheval de 10 ans et un poulain de 2 ans qu’elle va dresser, une discipline qui a sa préférence, « pour éduquer le cheval, comprendre comment il fonctionne ; on est fort à l’écoute de ses mécanismes, de ses progrès ».

166 pensions et clubs à la ronde

Après un BTS d’assistante de direction et quelques années dans cet emploi, elle crée son EURL en la baptisant Appuyer &Co, du nom d’une figure de dressage, une évidence pour elle.

Elle y propose aussi des articles pour les cavaliers d’obstacle, d’attelage ou de loisirs et tient des stands dans les concours.

Ce monde du cheval étant une petite famille où tout le monde se connaît, elle a déjà une clientèle fidèle, même si « les mois de janvier et février ont été calmes ».

Elle dispose des services de nettoyage (couvertures de box, chemise polaire, couvre-reins et tapis). Bientôt ce sera au tour de la broderie des tapis et de la réparation qu’elle confiera à un bourrelier de Vendin-le-Vieil.

Pour les soins spéciaux des sabots de ses protégés elle s’approvisionne chez un fabricant de la région, Ungula Naturalis.

Un salaire dans deux ans ?

Laëtitia ne s’est pas lancée sans étude de marché. Elle a répertorié, dans un rayon de 30 km, l’existence de 166 pensions et clubs (128 dans le Nord et 38 dans le Pas-de-Calais), un véritable vivier de cavaliers, plutôt des femmes (80 %), dans une région qui compte 578 pensions et clubs. Ne serait-ce qu’autour de Nieppe, la proportion de pensions monte à 45,63 % et celle des clubs à 36,49 %. D’ailleurs ses chevaux sont en pension aux écuries de Brevam à Bailleul.

Seule à la tête de son commerce, elle espère pouvoir se verser un salaire dans deux ans.

La Boutique de gestion Espace qui l’a suivie dans son projet l’a avertie qu’elle avait remporté un prix au concours des talents créateurs. De quoi donner le sourire à celle qui pense à agrandir le rayon des soins et des compléments alimentaires avant de se lancer dans les selles.

Sellerie Appuyer &Co. Drève des Portes de Flandres. Tél. 03 20 60 28 49.

20 mai 2015

Yoga club Nieppois

Cours de découverte au Yoga-Club Nieppois 

Occasion pour les néophytes de découvrir les bienfaits du Yoga

Occasion pour les néophytes de découvrir les bienfaits du Yoga

 

Basé sur la respiration, Ie Yoga libère les tensions, assouplit les articulations, renforce les muscles apporte le calme et la réflexion.

Le Yoga-club Nieppois organise des cours de découverte gratuits :

lundi 1er juin 2015 de 17hl5 à 18h45 et de19h à 20h 30.

vendredi 5 juin 2015 de l0h à llh30.

Rendez-vous à la salle de sports au sol, au complexe sportif Emile-Dehouck,. Chemin Turck.. Il suffit de se munir d’un tapis.

Pour tout renseignement complémentaire, contacter la présidente Marie-Christine Hazebrouck au  03 20 48 57 85.

Portes ouvertes club Tir nieppois

Des futurs adhérents pour le club de tir ? 

Maëva découvre le tir à la carabine

Maëva découvre le tir à la carabine

Maurice Hugot, président du club de Tir nieppois, a mobilisé ses troupes dimanche pour accueillir de nombreux visiteurs à la porte ouverte du club dans leurs locaux de la rue de la Lys.

Outre de nombreux élus nieppois, de communes voisines, et une visite de courtoisie de Jean-Philippe Bens, président du club de Tir de Pérenchies, beaucoup de curieux intéressés ont pu découvrir et pratiquer le tir, une discipline abordée avec une certaine appréhension pour les non-initiés aux armes à feu. Les néophytes ont pu s’exercer au tir à 10 ou 25m au pistolet, au revolver ou à la carabine toujours accompagnés d’un animateur du club. Mais, surtout aussi, sont venus de futurs adhérents au tir, hommes, femmes et jeunes, attirés mais également passionnés.

Bernard Dutilly présente le Mosin Nagant 1936 de l'armée russe

Bernard Dutilly présente le Mosin Nagant 1936 de l’armée russe

Pour parfaire cette journée, le club avait exposé des armes réglementaires du TAR (Tir à armes réglementaires), carabines, magnum, revolver, dont une carabine  Mosin Nagant de l’armée russe 1936. Bernard Dutilly, chargé de cette exposition, utilise encore actuellement cette arme pour le tir à 200m.

A la fin de cette manifestation, Maurice Hugot s’est exprimé : « Fort de ce succès, sans doute, nous renouvèlerons en octobre une autre porte ouverte, ceci après le Forum des Associations de Nieppe de début septembre et pour faire profiter de l’ouverture aux renouvellements des licences pour l’année 2015/2016. Mais place, maintenant, à notre challenge interne TOP Energy 500 de 2015, et notre annuel Challenge de l’Amitié avec le club de Pérenchies, en cours de mai à juillet. »  DT

19 mai 2015

Noces d’Or Jean Dewalle et Victorine Dekeuwer

De l’Or pour Jean et Victorine pour un demi siècle de vie commune  Dewalle Dekeuwer

Roger Lemaire a accueilli, dimanche matin dans les salons d’honneur de la mairie, la famille de Jean Dewalle et Victorine Dekeuwer pour célébrer leurs noces d’Or

Jean Dewalle, né le 2 février 1947 à Thumeries, est le fils d’Ernestine. Il a fréquenté les écoles maternelles et élémentaires de Thumeries puis passé un CAP de chaudronnerie. Il a ensuite été embauché d’avril 1963 à juin 1969 à la sucrerie Béghin, coupé d’une période de 16 mois pour accomplir son service militaire de mai 1966 à août 1967 à Sissonne, devenant sergent instructeur au 21e RIMA.

Du 1er juillet 1969 au 1er juin 1974, Jean est employé par la société SIFLE à Asnières effectuant des déplacements partout en France. Entre 1976 et 1984, il est employé par différentes  sociétés l’amenant à partir à l’étranger pour mener des chantiers de constructions de plate-forme de forage notamment à Anvers, en Hollande ou en Allemagne. De 1984 à 2004, Jean termine sa carrière chez Cousin frères en tant que technicien de maintenance entretien réseau tuyauterie vapeur et conduite d’eau.

A la retraite, Jean est un adepte du bricolage à la maison et apprécie également la navigation. Il est également radio amateur éclairé avec près de 3 000 contacts.

Victorine Dekeuwer, née le 5 avril 1945 à Ostricourt est la fille de Charles et Valérie, appartenant à une fratrie de 13 enfants. Elle a fréquenté les écoles maternelles et élémentaires à Ostricourt. Orpheline à 12 ans, elle est placée à l’orphelinat à Esquermes  jusqu’à 13 ans et demi, âge où elle entre en entreprise comme apprentie retordeuse à la filature Sartel à Watrelos. Ensuite, elle intègre la sucrerie Béghin à Thumeries où elle travaille sur machine automatique de 1960 à 1969. Elle continue sa carrière comme continueuse chez Le Blan à Lille puis ouvrière sur presse à découper à Creil au sein de la société Ecrim.. Après un bref passage à la blanchisserie du Pont de Nieppe, elle intègre la société Craene comme stelliteuse. Et jusqu’à l’heure de la retraite est employée comme injecteuse sur matière plastique à la société Bénard. Licenciée économique, Victorine est en retraite depuis 2005 où elle s’adonne à la marche, le jardinage et la télévision.

Jean et Victorine se sont rencontré à la sucrerie Beghin et ont convolé en justes noces le samedi 15 mai 1965 à Ostricourt. Victorine a eu un fils Renald né en 1976 et est grand-mère depuis 2006 d’une petite fille Ilyana.

Le couple est arrivé à Nieppe en 1973 et vit des jours heureux avec cette belle histoire conjugale écrite désormais en lettre d’or.  DT

12345...108

Gensedeken1fr |
Bibliologiemultimdia |
809 News |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Henrycamara
| Slimbelhajali
| Kawaiiworld11